Amender la constitution pour combattre la pénurie ?

2018 – Série « Leadership d’influence sur les politiques nationales de santé »

En Suisse comme partout ailleurs, la pénurie d’infirmières est chronique, dramatique et multifactorielle. Suite à l’échec de toutes ses démarches parlementaires, l’Association suisse des infirmières ose une démarche inouïe: la mise au vote populaire d’un amendement visant à placer les soins infirmiers sous la protection de la Constitution fédérale.

Pierre-André WAGNER, infirmier, avocat, LL.MDirecteur du service juridique, Association suisse des infirmières (ASI)
SUISSE

Pierre-André Wagner est avocat au barreau bernois et détenteur d’une maîtrise en droit de l’Université York à Toronto, où il s’est spécialisé dans le domaine de la jurisprudence féministe. Après deux ans au greffe du Tribunal fédéral à Lausanne, il a accompli la formation d’infirmier en soins généraux au Lindenhof à Berne où il a ensuite pratiqué pendant six ans dans le service de neurochirurgie et de chirurgie pédiatrique. Il est depuis 2001 directeur du service juridique de l’Associaiton suisse des infirmières (ASI) et vice-président de la commission fédérale pour les questions féminines depuis 2012.

Vous souhaitez voir la vidéo? Connectez-vous