Portrait mondial de la pénurie infirmière : des partenariats établissements-universités en appui aux solutions durables

Le recrutement et la rétention de la main-d’œuvre infirmière sont des enjeux mondiaux. Abandon de la profession, départ à la retraite, etc. Si rien ne change, la pénurie mondiale sera de neuf millions d’infirmières d’ici 2030.

Plusieurs chefs de file infirmiers québécois ont uni leurs efforts en 2012 pour créer l’Initiative de collaboration en sciences infirmières de l’Université McGill. Cette initiative est le fruit d’un partenariat unique avec l’Hôpital général juif, le Centre universitaire de santé McGill et l’École des sciences infirmières Ingram de l’Université McGill (Québec, Canada). La collaboration vise, parmi d’autres objectifs, à créer des solutions novatrices et durables en matière d’attraction et de rétention de la relève infirmière en encourageant la recherche et en intégrant les conclusions dans la pratique clinique des hôpitaux partenaires et dans le programme de formation de l’École des sciences infirmières Ingram de l’Université McGill (Québec, Canada).

Pre Mélanie Lavoie-Tremblay, infirmière, Ph. D.Professeure, École des sciences infirmières Ingram, Université McGill
QUÉBEC, CANADA

Mélanie Lavoie-Tremblay est chercheure au Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, au Centre de recherche du Centre universitaire de santé McGill et à l’Institut universitaire de santé mentale Douglas. Ses travaux portent sur l’attraction et le maintien en poste de personnel infirmier et l’organisation des soins et du travail.

Vous souhaitez voir la vidéo? Connectez-vous